Le zodiaque inspire beaucoup ! C’est la poésie qu’a choisi Fabrice Bonvin pour illustrer les signes.

Alors, allons passer du bon temps avec le Taureau !


sdf

LE TAUREAU QUI AIMAIT LES FLEURS

h

Un taureau reconnu belle bête

Paisse tranquillement dans son champ

Quand trois fleurs des prés bien coquettes

Réveillent tous ses sens gourmands.

ghj

planete-fleurieyu

Il salive à leurs vives couleurs

Blanc marguerite, Rouge coquelicot.

Les couve d’un regard enjôleur

Yeux doux au bleuet Indigo.

 dfg

Les yeux clos, il hume et s’enivre

De frais et capiteux parfums.

Les effluves que les fleurs délivrent

Sont promesses d’arômes divins.

jlmj

Alangui près de chacune d’elles

Effleure de ses lèvres leurs pétales

Et profite du plaisir sensuel

D’un toucher caresse qui régale.

jkl

Il tend l’oreille vers la musique

Du vol des insectes sur ses fleurs.

Bercé de cette douce rythmique

Il jalouse leur intime ardeur.

ghj

Dans une farandole orgiaque

Les abeilles s’en donnent à cœur-joie

Sensible au ballet dionysiaque

L’envie de goûter est bien là.

fgd

Il pourrait à son tour céder

Mais laisse faire les butineurs

Il viendra le temps de manger

Et ce sera même meilleur.

 fgdg

Car le taureau a bien appris

Que pollens semés à tous vents

Pour trois fleurs jeûnées aujourd’hui

Demain lui en offriront cent !

yui


 

Article publié en intégralité avec l’aimable autorisation de Fabrice Bonvin.

Laisser un commentaire