Le Cancer par Johfra !

Johfra Bosschart est un artiste Hollandais à qui l’on doit une série de tableaux représentant les 12 signes du zodiaque. Bien que nos signes soient un sujet de prédilection pour de nombreux artistes, le travail de Johfra se distingue par sa recherche symbolique remarquable. Chaque tableau fourmille ainsi d’éléments issus de diverses traditions ésotériques en analogie avec le signe.

Supern0va vous propose de découvrir chacun de ses tableaux et un décryptage maison !


Le Cancer par johfra

Johfra Cancer

Un petit tour sur la plage au clair de Lune, c’est le décor que Johfra offre au Cancer, signe d’eau, nocturne gouverné par le Luminaire de la nuit.

La nuit est belle et calme, pleine d’étoiles, propice aux rêves, à l’imaginaire et au romantisme. On flâne sur la plage au sable fin, les pieds caressés par les vagues en imaginant visiter ce château de conte de fée où nous attendent peut-être les fées et les dragons des légendes. Le Cancer est le signe de la fantaisie et des histoires de notre enfance, le tableau évoque cette imagination fertile, ces souvenirs de vacances aussi.

Encore une fois, Johfra contrevient au symbole traditionnel du crabe ou de l’écrevisse antique pour préférer le Bernard l’Hermite. Choix judicieux s’il en est car cette bestiole a un comportement qui se rapproche énormément des natifs du signe. Comme la plupart des crustacés, il avance en biais, comme les natifs qui n’attaquent jamais un problème de front. Il a des pinces tenaces et des antennes sensibles. Mais surtout, c’est un animal qui doit se choisir une maison, un joli coquillage dans lequel il va pouvoir cacher et protéger son ventre sensible. Le Cancer est ainsi à la fois sensible et protecteur, signe du foyer également. Mais quand le Bernard l’Hermite vient à grandir, il faut qu’il change de coquillage, abandonner son foyer pour un plus cosy ! Outre les changements symbolisés par le signe, il faut surtout y voir l’illustration de la croissance pour ce signe de l’enfance. Petit rappel du « complexe du Homard », décrit par Françoise Dolto, elle-même Ascendant Cancer pour illustrer le mal-être adolescent.

Le Bernard l’Hermite tend les pinces en adoration vers la pleine Lune, sa maîtresse, représentée aussi dans le ciel étoilé par la déesse grecque Artemis, toute d’argent vêtue, la couleur et métal du Cancer. Il se tient sur un trésor, peut-être le trésor de notre enfance, les souvenirs amassés d’une vie que la mémoire doit conserver et protéger.

Le cadre montre des volutes surprenantes et fantasmagoriques, en accord avec la nature fantaisiste du signe. La couleur vert d’eau, turquoise est en accord avec le Cancer, signe d’eau. Plus surprenantes sont ces mains surgissant du cadre pour saisir les joyaux du Cancer, perles, pierres de Lune, opales ou aigues-marines sont traditionnellement associées au Cancer. Ces mains sont peut-être un peu angoissantes ou angoissées. Cherchent-elles à garder à tout prix ces joyaux, symboles des souvenirs, des émotions, des rêves…trésors de l’esprit humain que symbolise le Cancer ? Les angoisses en sont le prix parfois et il faut défendre ses trésors !

Toujours à l’intérieur du cadre se trouvent quelques objets rituels et magiques. Bien sûr, la magie, l’ésotérisme, la sorcellerie sont du domaine du Cancer, qu’il s’agisse de rêves ou de réels enseignements occultes. On peut y voir notamment les quatre familles du Tarot de Marseille : le bâton, la coupe, l’épée et le denier, symboles des quatre éléments. Mais le Cancer est un signe d’eau, c’est pourquoi parmi les armes magiques se trouve le triangle bleu, pointe vers le bas, symbole de cet élément. On peut y voir également la clef, la serrure et surtout l’ankh égyptienne, symbole d’immortalité, autres instruments magiques bien connus.

Parmi le bestiaire Cancer, on trouve aussi les tortues, autre animal à carapace qui avancent tranquillement sur la plage. On voit également le scarabée bousier, symbole solaire de l’Egypte que Johfra a transformé en symbole lunaire en substituant la boule par une perle, joyau lunaire par excellence.

C’est aussi l’huître perlière qui trône en avant plan de l’œuvre. L’huître transforme un grain de poussière qui la gène en œuvre d’art, comme le Cancer évolué fait d’un mauvais souvenir ou une angoisse, un rêve qui deviendra un jour une création.

N’hésitez pas à découvrir le travail de Johfra en visitant ces liens !

http://www.johfra.nl/index.php?lang=EN&menu=02&sub=09

http://www.johfra.nl/?lang=EN&menu=01

http://www.vopus.org/fr/galerie-dimages/galerie-de-images-johfra-bosschart/galerie-de-images-johfra-bosschart.html

Laisser un commentaire