Johfra Bosschart est un artiste Hollandais à qui l’on doit une série de tableaux représentant les 12 signes du zodiaque. Bien que nos signes soient un sujet de prédilection pour de nombreux artistes, le travail de Johfra se distingue par sa recherche symbolique remarquable. Chaque tableau fourmille ainsi d’éléments issus de diverses traditions ésotériques en analogie avec le signe.

Supern0va vous propose de découvrir chacun de ses tableaux et un décryptage maison !


 Le Capricorne par Johfra

capricorn-johfra

Cette fois, le paysage que nous peint Johfra va de pair avec l’austérité mais aussi la noblesse du signe et de son maître, le très sévère mais juste Saturne. Plus une seule feuille, plus une seule fleur, dans le Capricorne, on se débarrasse des décorations et seule reste la roche nue. Les montagnes escarpées forment le paysage et lui donne son côté grandiose. Mais il faut de la patience et de la volonté pour les gravir…ça tombe bien, il s’agit des atouts du Capricorne !

Le signe est ici représenté par le bouquetin des montagnes, l’isard qui représente bien l’ascension solitaire et implacable vers les sommets. Johfra a donc décidé de ne pas doter le Capricorne de sa queue de poisson, représentant le fardeau issu des profondeurs à traîner.

Ce signe est celui d’une certaine tristesse face aux pertes inévitables que l’on subit dans le temps. C’est le deuil et son acceptation qui nous rendent plus forts, plus sages. C’est pourquoi l’arrière-plan du tableau représente un crâne. Mais un crâne lumineux ciselé par les rayons puissants d’un Soleil naissant. Le crâne chasse les Ténèbres car le Capricorne est un signe de lumière. Lucide et noble, il cherche la vérité et le savoir.

C’est pour ça que nous voyons les deux héros solaires, symboles de la conscience se réveiller. Apollon, jaillit nu des rochers pour tendre les bras vers le Soleil tout en écrasant le serpent Apophis, symbole des Ténèbres et du mal. Le jeune Hercule étouffe les serpents et écrase le crocodile, encore symboles des Ténèbres.

Ainsi, des nouvelles vies peuvent émerger des rochers comme tous ces enfants prêts à démarrer leur apprentissage.

Car Saturne est maître du temps, il fait suivre vie et mort dans une logique implacable, créant ainsi la structure du monde. Le dieu est ainsi représenté devant la caverne (peut-être une référence au mythe de Platon, représentant le cheminement de l’illusion vers la connaissance). Il est peint de façon classique, comme un vieillard décharné, symbole à la fois de la fatalité, du temps qui passe mais aussi de sagesse. Il tient bien évidemment son sablier et sa faux.

Gravés dans la pierre, on trouve tous les sceaux de Saturne, les signatures des anges et génies qui lui sont associés et bien sûr le symbole astrologique de la planète au sommet du pic. Le glyphe du Capricorne se trouve sur une pierre triangulaire car le trois est la place de Binah, la séphiroth de Saturne dans l’arbre de vie, surnommée « Compréhension », elle est en rapport avec l’intelligence, l’acceptation des limites et du destin.


N’hésitez pas à découvrir le travail de Johfra en visitant ces liens !

http://www.johfra.nl/index.php?lang=EN&menu=02&sub=09

http://www.johfra.nl/?lang=EN&menu=01

http://www.vopus.org/fr/galerie-dimages/galerie-de-images-johfra-bosschart/galerie-de-images-johfra-bosschart.html

 

Laisser un commentaire