Le zodiaque inspire beaucoup ! C’est la poésie qu’a choisi Fabrice Bonvin pour illustrer les signes.

Que serait devenu l’agneau de la Fontaine s’il avait survécu au loup ?


 

LE LOUP ET LE BELIER

(Une revisite du Loup et l’Agneau de Jean de la Fontaine)

 agneau

« La raison du plus fort est toujours la meilleure »

Jean de La Fontaine nous l’a appris de bonne heure

Mais qu’aurait-il bien pu advenir

Si l’agneau avait pu s’en sortir ?


La Vérité d’un jour ne vaut pas pour toujours.

Comme nous allons le voir à présent sans détour.

yu

 

L’agneau miraculé, près des siens est rentré

Tous y sont dans la peur, d’être par le loup croqués.

Ils acceptent d’être, pour leur survie,

Prisonniers des Hommes, mais à l’abri.

 

Des Hommes qui, dans peur et soumission les maintiennent

Et se paient, au passage, du profit de leur laine !

Mais l’agneau ne peut s’y résoudre

Pour être libre il faut en découdre.

 

« La raison du plus fort est toujours la meilleure »

Encore quelques années, et ce sera son heure.

Alimenté de cette assurance

Il rêve de prendre son indépendance.

yui

Désormais grand et fort, il quitte le troupeau.

Les Hommes ne lui tondront plus la laine sur le dos.

Il est un Bélier bien encorné

Qui part voir un Loup bien édenté !

 

Il le retrouve comme jadis près du même ruisseau,

Le défie de vouloir le croquer à nouveau.

Car qui est le plus fort à présent ?

Il est près pour du « rentre dedans! »

 

Il se jette dans l’eau avec furie et ardeur.

Mais la raison du plus fort est-elle bien la meilleure ?

Car le poids de sa laine détrempée

A tôt fait de l’envoyer couler !

yui


 

Article publié en intégralité avec l’aimable autorisation de Fabrice Bonvin.

Laisser un commentaire