Johfra Bosschart est un artiste Hollandais à qui l’on doit une série de tableaux représentant les 12 signes du zodiaque. Bien que nos signes soient un sujet de prédilection pour de nombreux artistes, le travail de Johfra se distingue par sa recherche symbolique remarquable. Chaque tableau fourmille ainsi d’éléments issus de diverses traditions ésotériques en analogie avec le signe.

Supern0va vous propose de découvrir chacun de ses tableaux et un décryptage maison !


Le Verseau par Johfra

Verseaujohfra

Est-ce de l’eau ou de l’air qui s’échappe de l’urne du Verseau ? Johfra illustre encore une fois avec subtilité le symbolisme astrologique car comme son nom ne l’indique pas, le Vers-eau…est un signe d’air !

Ainsi les flots qui sont versés deviennent vite évanescents, tourbillonnent en courant d’air et forment le cadre de l’œuvre. Plus que l’élément, ce qui compte c’est le mouvement, libre et sans contrainte, comme se souhaite le Verseau, signe de liberté d’esprit ! On remarque d’ailleurs que les courants d’eau ou flots d’air échappent à toute gravité, la pesanteur terrestre ce n’est pas pour le Verseau !

Le Porteur d’eau lui-même est bien sûr au centre de l’œuvre, s’il semble bien fait et même athlétique, Johfra l’a doté d’un visage grave à l’âge mûr. Sans doute pour exprimer le sérieux et la sagesse de ce signe qui malgré son léger élément aérien apporte son lot de questionnements sur le monde ! La tunique est bien évidemment bleue, couleur du Verseau et joue aussi avec les vents dans de multiples plis.

Le Verseau semble arroser sept Lotus, symboles ici des Chakras qui se nourrissent de l’énergie pure de ces courants aériens, référence ici au Prâna, la nourriture spirituelle. En effet, le Verseau est le signe qui s’éloigne le plus des contingences matérielles et donc le plus susceptible de comprendre ces notions !

Le chiffres sept est relié à de nombreux principes dans les différents enseignements spirituels et dans les traditions…mais la plus célèbre en astrologie (et sans doute à l’origine de ce chiffre sacré) est celle des sept planètes traditionnelles !

Et ce n’est pas un hasard si le Verseau est gouverné par la première…planète moderne ! Uranus par sa découverte a en effet balayé l’ordre ancien et c’est en Verseau que l’astre révolutionnaire (historiquement, il a été découvert à l’aube de la révolution française !) a élu domicile !

Et d’ailleurs, ce Soleil brillant au milieu du tableau n’est-il pas étrange ? Bleu turquoise, avec ce visage un peu fou, loin des canons apolliniens habituels ?

C’est parce qu’il s’agit non pas du Soleil mais bien d’Uranus ! Il prend carrément la place du Soleil, l’effronté ! Régissant l’ordre nouveau, il est celui qui balaye les barrières pour faire place au progrès qu’il soit scientifique, social et surtout spirituel.

C’est aussi pourquoi on aperçoit cette arche terrifiante en forme de crâne que le pèlerin doit traverser. Elle symbolise Saturne, à la fois la dernière planète du Septennaire et ancien maître du Verseau. Saturne représente ici la limite qu’il convient de franchir, le mur qu’il faut briser pour trouver la vérité et la liberté, si chère au Verseau. On voit bien d’ailleurs qu’au bout du chemin se dresse la cité lumineuse, symbole de la clarté de l’esprit. On imagine cette ville comme étant libre et où les habitants peuvent s’éveiller en toute conscience quelle que soit leur origine.

Enfin tout ceci se fait sous un ciel étoilé, il ne faut pas oublier que le Verseau par son maître Uranus est lié au ciel et ses étoiles et est souvent associé à l’astronomie et à l’astrologie !


N’hésitez pas à découvrir le travail de Johfra en visitant ces liens !

http://www.johfra.nl/index.php?lang=EN&menu=02&sub=09

http://www.johfra.nl/?lang=EN&menu=01

http://www.vopus.org/fr/galerie-dimages/galerie-de-images-johfra-bosschart/galerie-de-images-johfra-bosschart.html

 

Laisser un commentaire